Article Humeur

Hello tout le monde ! Allez.. Je me lance ! Mon premier « article humeur » comme on l’appelle dans le monde de la blogosphère. Je n’ai pas pour habitude de parler de ma vie personnelle, voire intime, mais, je vous avais promis de vous donner les raisons pour lesquelles nous avons quitté Lyon, il y de cela maintenant deux mois. (Oui, nous avons déménagé le 3 mai, le lendemain de mon anniversaire. Notez que je profite de cet article pour que vous connaissiez une bonne fois pour toute, ma date de birthday, sortez vos stylos!). Et oui, déjà deux mois, et c’est la première fois depuis, que je me retrouve enfin à l’appartement, que je me pose devant l’ordinateur correctement. Et je vais rester plus de 8 jours ici, à m’installer et décorer.

Je vais donc répondre à cette fameuse question : pourquoi vivons-nous à St Quentin, dans l’Aisne, parmi les champs ?

Tout d’abord, pour celles et ceux qui ne me suivaient pas déjà à l’époque, je ne suis pas du tout lyonnaise. Cela ne faisait que deux ans que j’étais à Lyon. Avant cela, j’étais lilloise ! J’ai passé huit ans de ma vie à Lille, pour y passer mon Master enseignement, et pour y passer aussi des années.. étudiantes ! (le kiffe en somme). J’adore Lille, mais je ne sais pas si je m’y vois y vivre à nouveau (mais après tout, qui sait?). Et avant cela, et bien je vous laisse deviner où je vivais. A St Quentin, simplement. Je suis arrivée en Picardie au collège (avant je vivais en région parisienne) et j’ai donc passé les années les plus importantes de nos vies, le collège et le lycée, au Lycée Henri Martin de StQ, dans le 02 ! Tadaaaa !

C’est cette petite ville sans prétention, qui m’a fait rencontrer mes amis les plus chers, et mon copain. Allez, c’est le moment tendresse et émotion. J’ai rencontré Valentin alors que j’étais en seconde, lui en troisième, autant vous dire que nous étions beaux comme des camions tout neufs ! Nous sommes devenus amis, avons fréquenté pas mal de copains en communs, à St Q mais aussi à Lille. Et lorsqu’il est parti vivre à Lyon il y a deux ans, « on est devenu des amoureux » (phrase à lire avec un ton enfantin). Donc, entre les amis et le petit ami, on peut dire que je lui dois pas mal, à cette petite ville, hein ? Oui, non ?

Je pense qu’au fur-et-à-mesure de la lecture vous comprenez que ce retour n’est pas dû au hasard.

Actuellement, nos familles vivent encore à St Quentin, à deux rues l’une d’elle d’ailleurs, et certains de nos amis aussi.

Mais ce n’est pas tout ! Lyon, j’adore, je suis même FAN ! Vous le constatiez, il ne se passait pas une journée sans que je ne poste une photo du vieux Lyon, ou de la Saône. Bref, je serai ravie de retourner y vivre bientôt. Mais pour tout avouer, St Quentin propose beaucoup d’aspects positifs comme :

  • le prix du loyer (1000€ les 53m2 à Lyon, contre 400€ les 57m2 à St Quentin),
  • la proximité avec Paris, avant j’avais la carte TGV max (carte illimité), donc Lyon/Paris c’était easy , mais ça … c’était avant ! Bha ouais, après 27 ans tu te dé****rde. Du coup, StQ/Paris c’est plus rapide et bien moins cher ! Et donc, bien plus pratique de voyager, car les départs de Paris sont nombreux et moins couteux.
  • Et surtout, la proximité avec les amis, et la famille. Lyon c’est bien, mais sans les copains, un peu moins. Comme vous le savez peut-être, j’ai une vie de Bloggueuse, donc je travaille à la maison, ou à la limite je peux aller dans un coffee-shop. Mais bon, si tu es nouveau dans une ville, pas moyen de te faire des collègues de taffe avec qui tu bois des coups le soir ! Bon, on arrive toujours à se faire des copains, copines, mais les amis d’enfance, c’est quand même pas pareil ! Du coup, à StQ on est entre Lille et Paris, où tous nos amis sont dispersés, et il y en a encore quelques-uns sur place, pour notre plus grand bonheur !
  • Et enfin, un aspect des plus importants et pas des moindre: le tintement du Carillon de l’hôtel de ville, tous les quarts d’heure… ça… c’est quand même l’aspect que je recherchai le plus en revenant par ici! (Bien sur, c’est à lire au second degrés, et les St Quentinois comprendront.) Bref, on s’y habituera!

Le fait de s’être rapproché de Paris et de pouvoir habiter dans un bel appartement (que je vous montrerai prochainement quand il aura un peu plus de G) sans pour autant le payer une fortune, a aussi pour but de pouvoir « économiser » pour voyager plus aisément. Comme vous vous en doutez, voyager, c’est plus qu’une passion par chez nous, un besoin!

Voilà en somme, les raisons de notre retour à StQ. Pourquoi combien de temps? Ca, je ne saurais le dire, mais nous y sommes haha! Si vous êtes curieux et avez des questions, n’hésitez pas à les poser ici, c’est fait pour, et j’y répondrai avec plaisir.

Belle journée à tous!

Carolane @carol_ananas

11 commentaire sur “Pourquoi avons nous quitté Lyon, pour St Quentin?”

Répondre à Decastel Annuler la réponse

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

  1. Solène says: 27 juin 2018 at 20 h 29 min

    Quelle belle initiative ! C’est vraiment chouette ce retour à vos racines. Ça me donne presque envie, j’ai moi aussi grandi à la campagne où j’y ai encore quelques amis et ma famille, et après des années à vivre dans des villes différentes un peu partout dans le monde, parfois je me dis qu’un retour à la maison ferait du bien, pour toutes les mêmes raisons que toi.
    Je vous souhaite beaucoup de bonheur à StQ !

    1. Carolananas says: 28 juin 2018 at 0 h 27 min

      Merci 🙂
      Oui, et ce retour durera peut être 1 ans ou 7 ? Mais en tout cas, c’est plaisant !
      Merci beaucoup pour ce mot !

  2. Decastel says: 27 juin 2018 at 22 h 55 min

    Bien le bonsoir,
    Article très intéressant. Mais ma question reste sans réponse… pourquoi? Pourquoi retourner sur les traces de sont passé? Pour retrouver un sentiment de sécurité dû à l’insouciance de ces années là ? Ces années sont bien revolues, font partis du passé. Meme si les rues n’ont pas bougé, elles ont changé, se sont transformées, ont vieillis sans nous… les gens aussi. Retrouver la proximité, voire promiscuité des amis… Tout ceci ne les rapprochera pas plus pour autant, cela pourrait même les faire fuir. Le changement de région (encore un…. ) est un bon émulateur amicalo-socio-cultutel. On tisse de nouveaux liens, on agrandi sa toile et celle des autres, son champs de vision, et on n’enrichit et s’enrichit aussi bien sa longue liste d’ami(e)s que de souvenirs des moments passé-présent ou lointain qui nous (ré)confortent, et nous procure un bien-être au moment où l’on ne s’y attend pas et ce, qu’importe où l’on se trouve géographiquement sur la planète. (Pourquoi s’arrêter aux frontières de notre si beau pays ce qui m’amène à citer Orelsan « Après avoir fait le tour du monde, on a qu’une envie c’est d’être à la maison ».)
    Donc pourquoi quitter Lyon pour St Q? Il y a tellement à voir, ooooh oui, tellement…

    Bonne soirée à vous

    1. Carolananas says: 28 juin 2018 at 0 h 26 min

      « Pourquoi? Et pourquoi quitter Lyon pour stQ? »Je trouve que les réponses à ces questions, se trouvent déjà dans mon article 🙂
      Comme c’est écrit, pour des raisons financières, déjà, pour quelques temps, afin de voyager plus aisément. Nous ne faisons que de bouger et de déménager, nous ne sommes pas revenus pour « revenir » éternellement. Retourner à Lyon, peut-être? Ou ailleurs, où le vent nous portera. Mais pour l’instant, c’est ici. Et découvrir la vie ici autrement qu’à 16 ans, quand on vit chez papa et maman. Et être ici pour profiter des nôtres le peu que nous sommes là, et bénéficier d’une autre qualité de vie. On a soif de découverte, et c’est d’ailleurs pour ça que nous ne sommes jamais chez nous. Alors pourquoi payer un appartement à 1000€ si c’est pour y être 5 jours dans le mois?
      Je ne suis pas là par nostalgie au contraire, c’est une autre vie. Pourquoi pas en tester plusieurs? Et pourquoi pas ici?
      Belle soirée de même

  3. Vanysk says: 28 juin 2018 at 8 h 13 min

    Pour connaître l’aisne en étant originaire de la ville d’Hirson et maintenant vivant à Lyon, j’avoue avoir un peu de mal à comprendre. J’entends la raison amicale et familiale mais Lyon propose plein de rassemblements sportifs ou non propices aux rencontres pour se faire un nouveau noyau d’ami(e)s, et la vie est quand même plus palpitante sur Lyon que dans l’aisne, niveau restaurants, bars, concepts, sorties culturelles etc. L’hiver risque d’etre un peu morose dans le 02 ?
    Bon courage, je connais vraiment bien l’aisne, ce département oublie des gouvernements … j’espere Que tu y trouveras ton compte et comme tu as dit… ce n’est peut être pas définitif.

    1. Carolananas says: 28 juin 2018 at 8 h 39 min

      Et oui, on n’est pas ici définitivement, ou peut-être que si? Et je connais, moi aussi, très bien l’Aisne y ayant vécu 6 ans! Aussi, je ne compte pas passer mon hiver ici, étant donné que l’intérêt d’y vivre est de pouvoir mieux VOYAGER. (si vous me suivez, c’est un peu ce que je fais régulièrement et l’emplacement est aussi un point stratégique).
      Nous retournerons peut-être à Lyon, ou peut-être pas, ou ailleurs dans quelques temps. Mais pour le moment c’est ici. Je ne vois pas en quoi c’est compliqué de le comprendre après cet article.
      Je n’ai pas fait l’étalage des différents lieux et rassemblements dans lesquels j’ai pu me faire des potes à Lyon, (danse, soirées, festoch, Meetups, rencontres instagram etc) vue que le thème de mon article n’était pas « les rencontres » (ce qui peut faire le sujet d’un autre article, ça, c’est pas mal tiens!) mais juste, l’explication brève, résumée et simple de notre départ. Car beaucoup me le demandait. Je ne suis donc pas rentrée dans les détails d’une vie.
      Merci de me souhaiter bon courage, personnellement, je ne doute pas de mon avenir agréable en ces lieux, car je sais que je vais pouvoir réaliser ce dont j’ai envie, et je sais surtout que je suis libre!

  4. Thibault says: 28 juin 2018 at 11 h 29 min

    Hello,

    Donc pourquoi quitter Lyon pour St Quentin ?

    Non je deconne ahah, ton article est très clair et tu as raison de te rapprocher de tes proches c’est tellement important. Et question loyer je comprends tout à fait (quand j’etais à Brest je payais 300 euros pour 45 m2 et ça c’est la vie!)

    Belle journée

    Thibault (@unbrunreveur)

    1. Carolananas says: 28 juin 2018 at 16 h 41 min

      Coucou Thibault,

      Ahah! (cjdsoiphj**jfqopjdospjfoprg, et elle devint folle) farceur de rêveur!
      Merci! Belle journée à toi!

  5. Abeille Libettes says: 2 juillet 2018 at 13 h 59 min

    Je suis donc allée au même lycée que toi!
    Ça doit faire une peu bizarre de revenir à la « campagne » de son enfance…
    Bonne installation !

  6. Julie says: 19 août 2018 at 3 h 15 min

    Hello ! 🙂
    Tu as bien raison de suivre ton instinct et tes envies ! C’est ta vie apres tout !
    Parfois ca ne fait pas de mal le calme de la campagne, la qualité de vie comme tu dis !
    Belle vie a toi a St Quentin et ailleurs 🙂

  7. Je vous raconte le parcours qui m'a emmenée jusqu'ici! | PAS DE SALADE ENTRE NOUS says: 9 novembre 2018 at 18 h 25 min

    […] vivre en Picardie, après quelques temps passés à Lyon. (si tu ne sais pas pourquoi, alors tu peux lire mon article ICI! Il explique pourquoi nous avons déménagé). Je dis: « revenue vivre », parce-que j’ai […]