Hello ! C’est parti pour parler de Chipiti! Pour celles et ceux qui ne le connaissent pas, c’est mon chat, de son vrai nom O’Malley. Cela fait un moment que vous me posez plein de questions à son sujet, et au sujet de sa race. C’est un British Longhair.  Je n’avais jamais eu de chat de race auparavant, et je dois avouer, que je suis totalement tombée amoureuse de celle-ci. Comme son nom l’indique, c’est un chat à poils long, ce qui implique des soins particuliers. C’est un chat plein de douceur et d’amour, calme et joueur. Allez, je vous en dis plus en quelques points.

British Longhair

Descendance: né du croisement entre le British shorthair et le Persan.

Caractère: Le British longhair, comme le British shorthair, est un chat qui se plait en intérieur. Il adore que l’on s’occupe de lui. Il est patient, doux, calme, affectueux. C’est un chat très sociable qui tolère autant la présence de ses congénères que celle de chiens! O’Malley nous suit partout et demande beaucoup d’attention. Pour celles et ceux qui suivent nos aventures sur instagram, comme vous le voyez, c’est un chat très curieux: il est toujours à l’affut d’une nouveauté dans la maison! Il vient fouiner et se mêler de ce qui se passe, un colis, des courses? Il est dans nos pattes, et encore plus quand il y a du monde à la maison! Autre caractéristique, il est fainéant: fait 3 pas et se pose n’importe où dans la maison. Si vous lui parlez et répondez à ses miaulements dès le plus jeune âge, il sera bavard! O’Malley miaule très souvent pour se faire comprendre, et surtout quand il veut jouer, ce qu’il adore faire.  Il est important de prendre le temps de jouer avec les animaux qui vivent en intérieur. Le British longhair aime être sollicité et stimulé.

Ce qu’on propose pour amuser et occuper son chat: arbre à chat, griffoir, petits jouets de types souris ou balles, plumeau (l’un de ses favoris), jeu d’intelligence (avec nourriture), et laser! Ca ne pourra que leur faire du bien, car les chats qui ne sortent pas ou peu, deviennent vite « gros », de l’activité physique est indispensable!

En prendre soin: Le pelage du British longhair demande un entretien soigné, comme le Persan. Il est conseillé de le brosser une fois par semaine afin d’éviter que des noeuds ne se forment. Pour ma part, je brosse dès que possible O’Malley, quasiment tous les jours. Un conseil, habituez votre chat à être brossé dès son plus jeune âge! Aussi, il a des griffes très crochues, alors ils se raccroche un peu partout. J’ai commandé de quoi lui couper les griffes, et je crois qu’il ne va pas aimer ça haha!

Ce que j’utilise pour son pelage et ses griffes: voici les 3 brosses que j’utilise pour le brosser. (en photos en dessous) Lien pour shopper des accessoires J’ai commandé des ciseaux, afin de couper ses griffes. Je ne sais pas encore ce que ça vaut, mais je vous tiendrai au courant!

Différentes idées contre les formations de noeuds: Vous aviez été nombreux à me conseiller sur : « comment éviter les noeuds et comment les démêler ». Voici donc plusieurs astuces, à vous de choisir celle qui vous conviendra le plus:

  • Toiletteur (pour ma part, je n’ai pas confiance, je trouve que c’est cher et certains d’entre vous m’ont dit que l’expérience avait été mauvaise. Mais si vous trouvez un bon toiletteur, alors pourquoi pas!)
  • chez le vétérinaire afin de raser les parties du corps sur lesquelles il y a le plus de formations de noeuds: au niveau des pattes! Si c’est vraiment la cata, je prendrai un rdv pour le raser.
  • avoir une petite paire de ciseaux adaptée (bord rond) pour couper les noeuds, les poils, en plusieurs fois et en faisant TRES attention. Souvent, le noeud est collé à la peau, et O’Malley à une robe quasiment de la même couleur que sa peau, du coup, j’ai du mal à discerner où se trouve la limite entre la base du noeud et sa peau! Je profite de moments durant lesquels il est calme et apaisé, pour lui couper tout doucement! On m’a conseillé de prendre un peigne et de le glisser entre la peau et le noeud, pour être sure de ne pas couper sa peau!

Celle que j’utilise de façon quotidienne.

Son alimentation: il est important de trouver une nourriture qui correspondra au mieux à votre chat ! Pour conserver son harmonieuse apparence et sa vitalité, l’alimentation du British longhair doit être parfaitement adaptée. Pour ma part, je donne des croquettes Royal Canin « Kitten spéciale British shorthair ». Ces croquettes sont faites pour les chatons, elles apportent des protéines pour préserver la musculature, elles sont pauvres en graisses et riches en vitamines. Aussi, elles ont la particularité d’avoir une petite forme de lune, afin d’aider au mieux les British (longhair ou shorthair) à les attraper. Les British ont une toute petite bouche, un peu plus aplatie que les autre chats, c’est normal, il tient ça du Persan, chat qui a le « nez écrasé ». Il va bientôt manger des croquettes spéciales « chat stérilisé ».

Conseils pour le nourrir: mettre dans la gamelle la dose journalière recommandée sur le paquet, et laisser son chat se nourrir toute la journée! En effet, le chat est un grignoteur qui peut se faire jusqu’à 10 petits repas par jour. Il saura se réguler tout seul.

Elevage: Je suis ravie de la chatterie dans laquelle est né O’Malley. J’ai trouvé l’éleveuse passionnée, pédagogue et sérieuse. Elle s’est impliquée dès le départ dans l’adoption du chaton: je recevais fréquemment des photos de lui, elle m’informait de plein de choses, et me répond encore à l’heure actuelle, quand j’ai des questions, ou quand j’envoie des nouvelles d’O’Malley.  Je suis allée chez elle, afin de rencontrer toute sa petite troupe, ainsi que la mère des chatons, dans une maison habitée par des chats, des chiens et même un perroquet. C’est lors de la première visite que j’ai craqué sur O’Malley. J’ai vu dans quel environnement il grandissait. Comme m’a expliqué l’éleveuse, elle laisse les chatons avec leur mère, dans une pièce à part, dans un premier temps, puis les chatons vont à la rencontre des autres animaux, quand ils se sentent prêts, c’est la phase dite « de socialisation ». IMPORTANT, c’est souvent lors du troisième mois auprès de la mère et, ici, auprès des autres animaux de la maison, que les chatons apprennent le plus de choses, c’est une phase indispensable à leur épanouissement. Lien du site de la chatterie de mon Chipiti. http://www.chatteriechococremes.fr

Vous avez des animaux vous ? Si vous avez des questions, n’hésitez surtout pas, je tenterai d’y répondre avec plaisir! Bisous à vous et à vos compagnons! 

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

You may use these <abbr title="HyperText Markup Language">html</abbr> tags and attributes: <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>